26 février 2024
Conseils pour éviter le mal de dos

8 conseils pour éviter le mal de dos

Chaque jour, les maux de dos peuvent devenir très gênants. Certains gestes ou positions semblent aggraver la douleur. Pour éviter de fatiguer le bas du dos ou le cou, est-ce que corriger nos mauvaises habitudes est suffisant pour soulager la douleur ? Dans cet article, on vous donne quelques conseils pour prévenir les maux de dos lors de vos activités quotidiennes.

Dites non à un mode de vie sédentaire

Un mode de vie sédentaire peut être un désastre pour notre dos ! Aujourd’hui, nous sommes nombreux à rester assis devant un écran pendant 8 heures ou plus, ce qui nous fait perdre du muscle. En conséquence, nos dos ne sont pas bien entretenus.

Par conséquent, une activité physique régulière est le meilleur moyen de prévenir les maux de dos. Si vous avez déjà mal au dos, une activité douce comme la natation, la marche ou le yoga est recommandée. Sinon, n’hésitez pas à suivre une formation tms. Cette formation permet de prévenir les risques de mal de dos.

Étirez-vous régulièrement pour éviter les maux de dos

Des exercices quotidiens pour les maux de dos peuvent être bénéfiques. Les étirements sont un moyen idéal pour gagner en forme, éviter les raideurs et même améliorer la flexibilité. Découvrez plusieurs exercices d’étirement du dos qui se plient, s’allongent ou pivotent.

Vous êtes libre de choisir les méthodes qui vous profitent vraiment et vous détendent. Comme un massage, leur pratique doit entretenir les moments de bien-être que vous vous accordez. Alors, la joie reste le maître mot pour pratiquer régulièrement ces petits exercices. Choisissez le moment qui vous convient le mieux. Vous devez être disponible et en bonne santé. Certaines personnes préfèrent les pratiquer au réveil, tandis que d’autres aiment les exécuter après une dure journée. Par ailleurs, en entreprise, n’hésitez pas à suivre une formation tms. Cette formation saura vous indiquer les bonnes habitudes à faire pour éviter le mal de dos.

Adoptez une bonne posture pendant le travail

Choisissez un siège avec un bon soutien du dos et asseyez-vous confortablement avec le dos droit. Placez un oreiller ou une serviette enroulée sur le bas de votre dos pour un soutien supplémentaire. Si vous restez assis pendant de longues périodes, c’est une bonne idée de détendre les muscles de votre dos de temps en temps en vous tenant debout, en marchant ou en vous étirant. Exercez les muscles de votre cou, tournez vos bras, haussez les épaules, secouez la tête, etc. régulièrement. Et pour compléter vos bonnes manières, n’hésitez pas à suivre une formation en tms. De cette façon, vous serez capable de maintenir et d’entretenir correctement votre dos.

Interdiction des vibrations et des mouvements de rotation

Les mouvements de rotation de la colonne vertébrale, s’ils sont répétés, violents et soudains, peuvent être nocifs. Il en va de même pour les vibrations. Alors, pour éviter de futures douleurs (lombalgies, rachialgies), évitez cela au maximum.

Certes, ces conseils pour le mal de dos peuvent limiter les douleurs, mais ne seront pas un rempart infranchissable contre les douleurs dorsales et lombaires. De nombreux facteurs sont en jeu. Essayons de les corriger une fois pour toutes en suivant une formation en tms. C’est une formation conçue pour développer les mesures sur les pathologies professionnelles. Au final, pour une prise en charge optimale, rien ne remplace l’avis d’un professionnel de santé lors d’une consultation. En effet, afin de vous prescrire le meilleur plan de traitement, votre médecin s’attachera à explorer les aspects physiques, psychologiques et socioprofessionnels de votre douleur qui la rendent unique.

Perdre du poids si nécessaire

L’obésité est une cause fréquente de maux de dos. En fait, la graisse du ventre peut tirer sur le dos, ce qui peut user les disques et exacerber les douleurs ligamentaires. Pour éviter cela, une perte de poids s’impose lorsque l’excès de poids se situe principalement au niveau de l’abdomen. Petit à petit, nous mangeons mieux : mangeons plus de fruits et de légumes, surtout ceux qui brûlent les graisses, et moins de viande, de gras et de sucre. Et n’oublions pas l’exercice, car la perte de poids ne doit pas s’accompagner d’une perte de muscle, qui peut avoir l’effet inverse : le mal de dos !

Conserver de bonnes habitudes alimentaires

Nous avons tendance à l’oublier, mais l’eau représente 60 % de notre poids corporel. Il faut donc le renouveler au maximum en l’hydratant. Les disques intervertébraux (les coussins qui agissent comme des amortisseurs entre chaque vertèbre) sont composés à 80 % d’eau. L’hydratation assure l’élasticité des disques et des muscles. Si vous ne buvez pas assez, ils en souffriront. L’eau rince également les débris alimentaires qui se sont accumulés sur les articulations de votre dos. Comme le reste de notre corps, notre dos est nourri de vitamines anti-inflammatoires et d’acides gras omégas 3 comme les huiles de poisson grasses, de canola et de noix. Ce dernier réduit le risque d’inflammation et réduit le stress. Veillez à limiter certains aliments trop acides (fromages, charcuterie et viandes grasses). N’attendez pas d’avoir mal au dos pour vous faire soigner. N’oubliez pas l’adage : mieux vaut prévenir que guérir. Ainsi, nous vous recommandons de suivre une formation en tms. Les formateurs sont des professionnels de la santé.

Acheter un matelas ajusté et des oreillers

Pour maintenir un bon alignement de la colonne vertébrale, vous devez disposer des bons outils. Un bon matelas et de bons oreillers ont un prix, mais c’est important pour la santé ! Le matelas doit être suffisamment souple pour suivre la courbe naturelle de votre dos, plus si vous êtes plus léger, et moins si vous êtes plus lourd.

En ce qui concerne les oreillers, le choix est très personnel, mais il est préférable que vous puissiez vous offrir un oreiller en mousse à mémoire de forme. Sinon, choisissez un oreiller ferme pour dormir sur le dos et moelleux pour dormir sur le côté.

Ajoutez la prévention des maux de dos à votre routine

Si vous souffrez, il est important d’en être conscient. La clé est de prendre des mesures pour soulager votre douleur ou votre inconfort. Vos muscles seront plus détendus et l’exercice sera plus facile. Si la douleur s’aggrave ou s’intensifie, consultez un professionnel de la santé.

Devenez ambassadeur de la santé de votre dos. L’idée de vous étirer ou de faire de l’exercice à votre bureau vous dérange-t-elle ? Il n’y a rien de plus normal que de prendre soin de sa colonne vertébrale. Qui a dit que vous ne pouviez pas être un modèle pour tous vos collègues ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *